dimanche 6 mai 2012

La prison d'Alcatraz

Voici l'histoire de la prison hantée la plus célèbre du monde.




L'île d'Alcatraz fut découverte en 1775 par Juan Manuel De Ayala  dans la baie de San Francisco, dans l'Ouest des Etats-Unis, en Californie.

En 1846, le gouverneur du Mexique Pio Pico offre l'île à JulianWorkman qui lui fit la promesse d'y faire construire un phare.

En 1850, le gouvernement américain en prit possession et sur ordre présidentiel en fit une réserve militaire pour l'armée américaine et au cours de l'année y dressa une forteresse ainsi qu'un phare qui fut le premier à être érigé sur la côte pacifique.

En 1853, l'île commença à être fortifiée, sur tout son contour de hauts murs furent dressés, ainsi qu'une citadelle, les travaux durèrent jusqu'en 1859.

Dès 1909 elle est destiné à devenir officiellement une prison militaire et ce jusqu'à 1933, une partie de la prison sera même construite par les prisonniers militaires, elle sera surnommée "The Rock" qui signifie "Le Rocher".

En 1933, le ministère de la justice en fait une prison fédérale de très haute sécurité et devient USP Alcatraz "United States Prison", prête à accueillir les plus grands criminels.

De nombreux détenus tentèrent de s'évader d'Alcatraz, Theodore Cole et Ralph Roe, le 16 décembre 1937 se sont noyés dans l'eau glacée de la baie, Bernie Coy, Marvin Hubbard, Miran Thompson, Sam Shockley et Clarence Carnes, tués par les gardes en tentant de s'échapper en 1946. En juin 1952, Franck Morris, Clarence Anglin et John Anglin s'évadent et ne seront jamais retrouvés!

Un jour un prisonnier a déclaré aux gardiens avoir vu une créature aux yeux verts qui tentait de l'attaquer, il fut évident qu'aucun gardien ne tînt compte de ses paroles, et fut retrouvé mort par strangulation le soir même dans sa cellule. Le plus étrange restant que lors de l'appel du lendemain, la prison comptait un détenu de trop...



Les prisonniers les plus dangereux ont été détenus à Alcatraz, Al Capone, George Kelly, Alvin Karpis, Henry Young, Robert Stroud... Le pénitencier aura été le théâtre de bons nombres de bagarres, évasions, souffrances, suicides...

Robert Kennedy, procureur général des Etats-Unis, suite au coût trop élevé nécessaire au bon fonctionnement d'Alcatraz, prend la décision de fermer ses portes définitivement le 21 mars 1963.

En 1969, profitant du traité de 1868, qui les autorise à utiliser l'île si l'état ne le fait pas, des tribus indiennes l'envahissent, voulant en faire un centre d'étude écologique mais ils seront évacués moins de deux ans après par le gouvernement fédéral.

Dès 1973, l'île d'Alcatraz ouvre ses portes aux publics afin d'être visitée par les touristes du monde entier.

De nombreux visiteurs témoignent avoir ressentis une étrange sensation les envahir à peine arrivé sur l'île et également d'avoir été témoins d'étranges manifestations.
-Des ombres apparaîtraient dans le couloir principal, phénomène probablement lié au fait que trois détenus tentant de fuir les gardiens, furent abattus en ce même lieu.
-Le bloc C serait hanté par trois fantômes de détenus décédés dans la prison durant leur incarcération.
-Il semblerait que la musique du Banjo d'Al Capone résonne parfois près des douches, là où il en jouait de son vivant, à déclaré un gardien de la prison.
-Dans la chapelle et la blanchisserie, l'apparition de George la mitraille aurait été remarquée.
-Ainsi que celle du suicidé Alvin l'affreux dans la cuisine et la boulangerie.
-Celle d'un détenu assassiné dans la cellule d'isolement 14D, apparaîtrait dans celle-ci accompagné d'un vent violent.
-Mais aussi celle d'un prisonnier mort en ces lieux aurait été vu dans le bloc de cellules Michigan, le spectre, accompagné de cris, de bruit et d'une odeur de cadavre, fixerai les personnes y entrant.

Il est dit que même lorsque la prison était encore en activité, de drôles de phénomènes s'y passaient, tel que des bruits de pas, des cris des odeurs très fortes et aucun de ces faits ne purent être expliqués...

                                                                                                                                      Jennifer B.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire